Messagerie : Les principaux modes de fonctionnement

 

Lorsqu'un expéditeur A veut envoyer un message au destinataire B, il lui transmet un e-mail (pour Electronic Mail : Message Electronique) par l'intermédiaire d'un programme de messagerie. Ce programme de messagerie va aider à la création du message et va faire en sorte d'acheminer cet email vers le serveur de messagerie du destinataire.

Un serveur est un ordinateur généralement puissant et robuste dont la fonction est de 'rendre service' à d'autre ordinateurs qui se connectent dessus. Les services rendus peuvent êtres multiples, et il existe une quantité faramineuse de type de serveur. Par exemple, un ordinateur peut héberger des documents Web et les transmettre aux ordinateurs qui se connectent dessus (on parle de clients). Dans cet exemple, il s'agit d'un ordinateur Serveur WEB qui va transmettre aux clients les pages Internet qui lui auront été demandées.

Comme toujours, pour joindre une ressource distante (ici, un serveur), vous devez le désigner à l'aide d'une adresse. Cette adresse est matérialisée par une suite de chiffre appelée adresse IP. L'adresse IP va permettre de trouver et de se connecter sur le serveur désiré. Cette petite explication doit probablement vous paraître abstraite... mais continuez encore un peu, pour passer à la pratique !

Tous les ordinateurs (serveurs et clients) sur le réseau Internet sont identifiés par leur adresse IP (peut-être que la votre est fixe, ou qu'elle change à chaque connexion ?) Les adresses IP de chaque serveur sont donc une suite de chiffres, regroupées en quatre parties de chiffres dont la valeur va de 0 à 255. Ainsi, si vous pouvez vous connecter sur un autre ordinateur, directement via son adresse IP.

Mais vous vous servez sûrement assez peu de l'adressage par IP, il est beaucoup plus simple et usuel de nommer les serveurs. Un autre mécanisme (le DNS) convertit les adresses texte des noms d'ordinateur en adresses IP (on dit que le DNS résout l'IP).

Faites une petite expérience...

  1. Cliquez sur le bouton Démarrer, puis sélectionnez Exécuter (ou pressez simultanément les touches Windows + R)
  2. Dans la zone de saisie Ouvrir, tapez cmd /K ping www.google.fr puis cliquez sur OK.
  3. Une fenêtre s'ouvre et fait apparaître le résultat d'une commande PING sur le serveur Web de Google. Cette fonction vous permet de vous assurer que le serveur est en bon état de fonctionnement, permet de vérifier l'état de la connexion et permet de trouver l'adresse IP correspondant à www.google.fr.
  4. Notez donc l'adresse IP du serveur de Google (par exemple 66.102.9.104).
  5. Ouvrez Internet Explorer et inscrivez dans la zone de saisie adresse l'adresse 66.102.9.104 : vous remarquerez que vous vous connectez de la même façon sur le serveur de Google !. Cela est logique : au lieu d'utiliser le DNS pour résoudre le nom en adresse IP, vous avez trouvé l'adresse IP par un autre moyen et avez fait une requête sur l'adresse IP du serveur WEB de Google.

Un ping dévoile l'adresse IP associée et permet de vérifier
Le résultat d'un ping vous dévoile l'adresse IP de l'ordinateur distant.

Remarque
Vous venez d'apprendre que les serveurs sont des ordinateurs plus puissants qui assument une fonction particulière. Les ordinateurs qui se connectent sur les serveurs se nomment clients. Dans le réseau Internet (dont le protocole est le TCP/IP), les ordinateurs sont joints par leur adresse IP, ou par un nom plus intuitif qui est de toute façon résolu en adresses IP par un DNS.

Pour en revenir à la messagerie, lorsque vous écrivez au correspondant Utilisateur B, votre logiciel de messagerie va tout simplement déposer un message dans la boite aux lettres de votre correspondant, sur son serveur de messagerie.

L'adresse électronique est inscrite sous la forme : boite_aux_lettres@serveur_de_courrier, ce qui donnerait, par exemple pour la boite aux lettres de Mr Martinez chez wanadoo : martinez@wanadoo.fr

Notez que le sigle arobase @ sépare le nom de la boite aux lettres du nom du serveur.
Avec ce que vous venez de lire précédemment, vous aurez donc déduit (avec raison) que vous pourriez tout aussi bien trouver l'adresse IP du serveur de Wanadoo , et envoyer un message à l'adresse boite_aux_lettres@adresseIP_du_serveur_de_courrier. Et cela fonctionnerait tout aussi bien.

Votre programme de messagerie envoie donc votre message sur le serveur de courrier de l'utilisateur B, il l'envoie selon un protocole bien défini : le protocole SMTP (Simple Mail Transfert Prococol).

De son côté le destinataire vérifie ses messages à l'aide de son programme de messagerie préféré. Ce programme de messagerie (le client Mail) se connecte et interroge le serveur de courrier. Pour communiquer et rapatrier les messages du serveur vers l'ordinateur local, le client de messagerie utilise une norme, un 'protocole' qui est le protocole POP ou IMAP (le cas particulier des clients de messagerie par l'interface Web sera évoqué plus loin).

Schématiquement, cela donne :

Schématique d'une transmission de mail
Pour envoyer un message à l'utilisateur B, l'expéditeur Utilisateur A envoie par le biais de son serveur SMTP le message sur le serveur de courrier de son correspondant.

Rappelez vous les paramètres STMP et POP que vous a communiqué votre fournisseur d'accès ou votre gestionnaire de boites aux lettres, ils prennent à présent toutes leurs valeurs car vous savez désormais à quoi ils correspondent.

Étudiez cette capture d'écran réalisée sur un compte POP/STMP. Il s'agit des paramètres de serveur du client de messagerie Outlook Express.
Configuration des serveurs POP et SMTP dans Outlook Express
Réglage et lecture des paramètres de connexion sur le programme de messagerie Outlook Express.


L'échange par le protocole POP3
La norme décrivant le protocole POP3 [Post Office Protocol (Protocole du bureau de poste) version 3] est contenue dans la RFC1939. Il s'agit du protocole de rapatriement de courrier le plus ancien, il a été pensé de manière à être utilisé hors ligne ; c'est à dire que le client devait se connecter, interroger le serveur de courrier et rapatrier ses messages, puis se déconnecter. Ensuite, à intervalle régulier, le client interroge le serveur sur la présence de courrier à relever.

La communication entre un client de messagerie et un serveur de courrier par le protocole POP (Post Office Protocol) s'effectue par étapes :
Cette manière de récupérer les messages a ses avantages et inconvénients. Parmi ses avantages, la facilité de mise en oeuvre et son ancienneté vous garantissent une excellente implantation sur tous les programmes de messagerie et des options diverses comme la création de règles de messages. Le principal inconvénient est probablement la récupération qui s'effectue un message après l'autre, ce qui implique qu'un message ne pouvant pas être téléchargé va bloquer le rapatriement de tous les messages se trouvant sur le serveur !

Références

Le protocole POP3 est défini par la RFC1939 que vous trouverez dans sa version officielle à l'adresse www.faqs.org/rfcs/rfc1939.html (en anglais) ou traduite en français à l'adresse http://abcdrfc.free.fr/rfc-vf/rfc1939.html.
Le protocole POP3 communique généralement sur le port 110.

L'échange par le protocole IMAP

Lors d'un échange par le protocole IMAP (Internet Message Access Protocol), la liste des messages est également transmise au programme de messagerie mais la principale différence se situe au niveau du rapatriement des messages. En effet, les messages sont gérés individuellement sur le serveur de messagerie par l'intermédiaire du programme de messagerie utilisé par l'utilisateur. En d'autres mots, cela signifie que vous choisissez quels messages restent sur le serveur de messagerie, quels messages sont rapatriés sur votre ordinateur et quels messages doivent être supprimés, et ceci sans ordre chronologique d'arrivée des messages sur le serveur !

Références

Le protocole IMAP est défini par la RFC3501 que vous trouverez dans sa version officielle à l'adresse www.faqs.org/rfcs/rfc3501.html (en anglais).
Le protocole IMAP communique généralement sur le port 143.

L'échange par le protocole HTTP

Le protocole http est abordé brièvement ici pour son lien avec la consultation et la gestion de sa messagerie car il ne s'agit pas d'un protocole de gestion de courrier mais d'un protocole de communication entre un serveur Web et son client. Ce protocole est utilisé pour la messagerie dans des clients de messagerie tel que la gestion des boites aux lettres Hotmail et MSN via Outlook et Outlook Express mais dans la grande majorité des cas (et encore plus depuis que Hotmail annonce un abonnement payant pour relever son courrier par Outlook Express), le protocole http sera utilisé pour dialoguer avec un serveur de messagerie via une interface Webmail.

Le principe et l'utilisation sont simples : il s'agit de vous connecter par exemple sur le site de votre fournisseur d'accès et d'accéder depuis ces pages Internet à votre courrier. Vous êtes là en communication Web dans votre navigateur, mais vous accédez à votre courrier.

Récapitulatif des protocoles et de leur port associé

ProtocoleSignificationPort
POP3Post Office Protocol110
POP3SPost Office Protocol over SSL995
IMAP4Internet Message Access Protocol (version 4)143
IMAPSInternet Message Access Protocol over SSL993
SMTPSimple Mail Transfert Protocol25
HTTPHyper Text Transfert Protocol80
HTTPSHyper Text Transfert Protocol over SSL443
Liste des ports utilisés en messagerie.

(Paskal)